Bienvenue chez CENTURY 21 I.B.F., Agence immobilière GENAS 69740

Prix de l'immobilier: impactés par la crise sanitaire ?

Publiée le 13/07/2020

century 21 genas immobilier

 

 

Après ces premières semaines de déconfinement suite à cette crise sanitaire sans précédent, les rumeurs et spéculations sont apparues dans les grands médias. Notamment concernant le prix de l'immobilier potentiellement en baisse, au retour plus strict des emprunts bancaires et la crainte des vendeurs et des acheteurs post-Covid... Démélons le vrai du faux sur les tendances actuelles du marché.

 

A ce jour, les prix immobiliers n'ont pas baissé et poursuivent leur ascension

Malgré le contexte sanitaire difficile des derniers mois, cela n'a pas affecté les prix de la pierre. Contrairement à ce qui avait pu être évoqué ces dernières semaines dans les médias, le prix au mètre carré dans l'ancien a atteint les 3 601€ en juin, soit une augmentation de 5,1 % sur un an et 3,5 % sur trois mois.

A noter que les zones en marché tendu le sont restées même en période de crise et la pénurie de biens par rapport aux demandes est encore présentes.

 

La recherche immobilière toujours présente

La reprise des projets est bel et bien là après le Covid-19. Notre site national CENTURY 21 France a vu ses chiffres augmenter ces derniers mois pour les recherches de biens. 75 % des français* en recherche d'un logement se disent confiants quant à l'aboutissement de leur projet immobilier. Mais les plus frileux ont revu leur budget à la baisse pour épargner et prévoir un avenir plus serein et sécurisé en cas de nouvelle crise.

 

Les vendeurs trouvent leur compte

Du point de vue des vendeurs, la crainte post-crise sanitaire était de voir les prix s'effondrer. En avril dernier, les vendeurs interrogés étaient 38%* à estimer qu'une baisse des prix allait se dessiner à la sortie de confinement. Ils sont maintenant 45%* à penser que l'on tend à une stabilitation des prix pour les prochains mois.

 

En finir avec la location et laisser place à l'achat

Est-il préférable de payer, pendant des années entières, des loyers qui augmenteront au fil des années ou de rembourser les mensualités d’un crédit immobilier ? En se basant sur la data des sites du groupe SeLoger, on constate que 67 % des recherches effectuées par les internautes ont pour finalité l’acquisition ou la vente d’un bien immobilier alors que 33 % visent à louer un logement.

 

Les emprunts plus stricts et des taux en hausse

La principale répercussion de la crise sanitaire visible à l'instant T: la hausse des taux bancaires. Mais après 2 ans de taux exceptionnellement bas, permettant à de nombreux français d'acquérir un bien plus grand sans augmenter leur mensualité, la remontée des taux est brutale. Pour près d'un futur acquéreur sur quatre, cela n'allait pas durer... Ainsi, 61% des français* auraient souhaités une hausse plus progressive.

 

Une demande particulière

Avec l'augmentation du télétravail pendant le confinement et en sortie de crise, une des recherches prioritaires pour les futurs propriétaires est d'avoir une bonne connexion internet ! Eh oui, la démocratisation du travail à la maison amène de nouvelles exigences et attentes, internet en étant un facteur important. A noter également que 24% des acheteurs souhaitent trouver un logement avec une pièce annexe pouvant leur servir de pièce pour travailler.

 

*Selon une étude SeLoger/Source: seloger.com

Notre actualité